Le blog de mes passions



HONDA 125 XR

 

 

txav003.jpg

dscf8163.jpg HISTORIQUE 

Alors que les 70′s finissantes annonçent la fin de l’époque des 125 à 16 ans, ce marché essentiel dans la patrie de feue RATIER est l’objet d’une lutte sans merci entre YAMAHA, qui connait la musique à 2 temps, et HONDA pour qui le salut est « soupapes ».Déjà en 1977, la paisible CB 125 K5 et sa suivante JX étaient remplacées par la tonitruante CB 125 T (voir chapitre dédié sur cet excellent blog), avec pour mission de tenir tête aux RDX et autres GT, en 1978 ce sera l’heure de régler son compte à Dame DTMX, qui nonobstent ses qualités, fûme et pue l’huile.L’été sera l’occasion pour HONDA de présenter coup sur coup, la 250XLS et une trés pertinente petite soeur d’un huitième de litre.Succédant ainsi à la sage mais sympathique XL, elle même fille de la mignone SL, le constructeur aîlé ne pouvait se satisfaire d’un simple replâtrage, ainsi cette XLS apporte son lot de nouveautés techniques et esthétiques, à même de faire face aux années 80 qui seront celles de l’avènement des trails. Il suffit pour s’en convaincre de prendre connaissance de la plaquette publicitaire de l’époque où l’XLS est représentée en plein saut digne d’un CR500 dans une livrée blanche à cadre rouge qui n’est pas sans rappeler les KTM contemporaines. Mais la DTMX ne s’en laisse pas compter pour autant et en changeant sa décoration, domine sa concurente à soupapes dans le coeur des étudiants. Pourtant avec sa boîte 6 et surtout son allumage electronique CDI, des suspensions à grands débattement, la XLS est au niveau.Il faut donc réagir, ce sera avec la XR 125 au début de 1980. 

 pubxr1.jpgpubxr2.jpg

 

Depuis 1979, à l’instar des 250, et 500 XLS les 125 se sont vues déclinées en version « endurisée » baptisée XR, mais la cylindrée retenue est de 185 puis de 200 cm3 pour 1980. Le principe est simple, échappement libéré, circuit électrique simplifié (pas de clignos, et phare symbolique rectangulaire, juché en haut d’une plaque à numéro), les versions importées en France ne seront même pas homologuées, et leur diffusion n’égalera pas leur attrait.

 

79185xr.jpg

80xr200.jpg80200.jpg

C’est ce principe là qui sera retenu pour dynamiser la 125, mais en conservant l’objectif de l’homologation. Il n’y aura d’ailleurs pas de présentation au service des mines de la 125XR, celle-ci étant « officiellement » identique à la XLS avec qui elle partage le type « L125S » ficheminel125s.pdf  HONDA 125 XR dans 125 pdf C’est  donc essentiellement par le look et l’équipement que la XR diffère de la XLS. Cette dernière toujours proposé au catalogue, dont la diffusion lui sera supérieure car plus consensuelle, lui survivra une fois sorties les XLR  avec leur PRO-LINK, pour être encore au catalogue au début des années 90!Mais revenons à la XR commercialisée en février 1980. Comme nous l’indique le catalogue, reproduit ci-avant, un certains nombres d’équipements viennent compléter la livrée rouge/noir mat, du plus bel effet.

 

Ainsi apparaissent soufflets de fourches, saccoche à outils, selecteur et pédale de frein repliables, ainsi qu’une plaque-phare type XR, mais avec un petit phare rond homologué la surmontant. Dans le même temps disparait le compte-tour, remplacé par l’ensemble compteur-totaliseur, identiques à ceux des 250 et 500 XLS, ainsi que la pourtant trés pratique tirette de starter au tableau de bord.

 9346959463.jpg

Dans le même temps, des leviers viennent orner les axes de roues, et les sytèmes de tension de chaîne secondaire, sont inversés -roue poussée, au lieu de tirée. Les ammortisseurs arrière remplacent leur ressort chromé, par un noir avec le corps de l’élément rouge plus en harmonie avec le look de la machine, même s’ils sont de même type que ceux de la XLS. IL est à noter que les débattements de suspension restent ceux de la XLS (200mm AV et 165mm AR au lieu de 215mmAV et 190 AR sur les 185 XR), et que la nouvelle 125 n’a pas droit aux jantes aluminium de la vraie « Enduro ». Elle en arbore cependant l’appelation sur les caches ce qui n’est pas le cas du reste de la gamme XR (!). Méthode Coué sans doute…

Au même moment, le constructeur fait bénéficier de quelques modifications la XLS « normale » au niveau de la déco, et l’équipe du nouveau petit feu Ar de la XR, ainsi que de nouveaux clignotants « tout plastique » montés également sur les CB125T2 .

xls1.jpgxls.jpg

L’année suivante, notre XR inspirera ses grandes soeurs 250 et 500 XLS, qui recevront le même look, complété, sur la 500, d’un bras oscillant de section rectangulaire. Sans la saccoche à outil, mais en récupérant un nouveau tableau de bord avec compte-tour derrière la même plaque-phare.

hondaxl500sb.jpg

Ces deux modèles profitent en plus le choix d’une couleur blanche, qui sera proposé à la petite soeur, qui récupère au passage le tableau de bord avec compte-tour, les soufflets de fourche rouges, comme les ressorts d’ammortisseurs, un garde-boue avant élargit, mais pas le bras oscillant de section rectangulaire.

 

 8622372254.jpg

Il était toutefois possible d’en monter un produit par BARIGO, qui faisait partie de la liste des nombreux accessoires proposés pour XLS/XR

.125xr81.jpg

Voici la mienne en 1980 avec le Bras Oscillant BARIGO et prolongateurs de fourche à air

MaXR2011

Ici celle de 2011 d’origine avec le pot PROMA.

3900CRT-002-300x225 dans MOTOS

 

Et enfin en 2012 avec les réhausses de suspensions AV (à air) et AR.

 La XR type « B » aura une carrière d’à peine une année et s’effacera dès l’été 1982 devant la XLR qui sera complétée en 1985 par la…XLS qui en a profité pour récupérer des éléments de la XR, comme par exemple les soufflets de fourche ou les tendeurs de chaîne secondaire poussés. L’histoire s’achèvera avec le modèle 1987 de la XLS qui disparaîtra du catalogue à l’aune des années 90.

pubxlrxls.jpg

 

 

 dscf8163.jpgL’ESSAI:

Qui ne connait pas la XLS? Qui ne l’a pas essayée, ne serait-ce qu’une fois?

Car si elle ne réussît pas à supplanter la DTMX en matière de ventes, il faut bien avouer que trois décénies après cette lutte commerciales, le nombre des survivantes dans nos rues et nos campagnes apporte une juste revanche au p’tit mono à soupapes.

La fiabilité n’explique pas tout, d’autant qu’à cet égard, le 2T YAMAHA n’a que rarement été pris en défaut mis à part quelques perçages ou serrages d’avantage dûs à des négligences d’entretien/réglages..

Non, c’est dans l’utilisation qu’il faut chercher l’explication. Si nombre de DTMX ont été « Crossisées » vilolemment avant de finir à la feraille, les XLS et XR sont globalement restées telles qu’elles, ce qui leur a permis de traverser les années sans disparaître. Sans compter qu’elles restent toujours prètes à rendre service au premier coup de kick.

Sans doute le coup de jarret est un poil plus ferme que sur un Twin ou un 2T, mais les nombreuses filles qui ont roulé XLS/XR ne s’en sont jamais plainte. Dès que le moteur prend vie, il offre un gracieux et discret « POUMPOUM » trés agrable et éloigné des TERROT des années 50. Si la hauteur de selle est importante, elle reste d’un niveau accessible au plus grand nombre, car le maintient du bout des pieds d’une machine aussi légère n’est qu’une formalité.

Le grand guidon rassure et donne immédiatement le sentiment d’avoir quelque chose de trés maniable et facile à maîtriser. Les différentes commandes sont évidentes et d’une grande douceur d’utilisation. Sur ce premier modèle d’XR deux détails frappent le pilote occasionnel: l’abscence de compte-tours, remplacée par une grosse « pendule », et l’inexplicable disparition de la commande de starter au guidon(que j’avais rétablie à l’époque sur ma XR), ces deux élements réapparaîtront en 1981.

Le confort statique est d’un trés bon niveau, et même les plus grands se sentent chez eux.

dscf8178.jpg

Une pichenette sur le sélecteur (repliable) permet d’enclancher la première et le vaillant petit mono, décolle sans avoir besoin de faire cirer. Trés vite la seconde s’impose et son passage, comme d’ailleurs celui des cinq suivantes se fait sans même y penser. Tréc vite on se retrouve au légaux 90km/h, et se prenant au jeu il est aisé de pousser le 5ème rapport aux alentours de 110 km:h, avant de passer la 6ème et de retomber à 80! Tiens, un overdrive…

Ce qui est fantastique, et propre aux trails, on conduit en totale décontraction, sans crainte de l’obstacle. Ainsi la vitesse d’entrée en courbe se choisie, une fois sur l’angle. Sauf que, il arrive qu’il soit utile de freiner, et là…

…On constate le progrès parcouru depuis toutes ces années. Sans doute l’attaque est franche (il est trés utile de monter des machoires neuves!) et le début de ralentissement est prometteur, mais trés vite la garde augmente au fur et à mesure du freinage pour finir beaucoup plus loin que le point d’arrèt visé. Il faut donc garder une marge de sécurité. Néansmoins, avec un frein moteur sensible, on prend vite le pli, et la décontraction du départ reprend toute sa place.

Sur route le confort demeure d’un trés bon niveau, seule sensation désagréable, une relative flexibilté de l’ensemble donne une impression de flou, mais sans jamais inquiéter le pilote. Une fourche, quoique jolie, d’un diamètre un peu léger et le bras oscillant tubulaire en sont sûrement la cause. De mémoire, mon ancienne XR de jadis avec son bras rectangulaire (BARIGO) était plus rigoureuse de l’arrière, mais encore plus floue de l’avant en raison des prolongateurs à air que j’y avait installés pour rattraper la chasse originelle. Ces suspensions d’ailleurs restent sur route toujours suffisantes et absorbent sans souci toutes les aspérités de la route. Seule une fourche trop souple  et qui vrille au freinage vient crisper par moment la « banane » du pilote.

weelxr.jpg

A l’attaque, pour peu que l’on oublie la 6ème, le mono à ACT respire sympathiquement et ne montre jamais le moindre signe de faitigue. A telle enseigne que l’on tient trés facilement le 90 de croisière, mais sans réserve afin de dépasser, comme on en trouve sur les TWIN. En ville elle devient l’outil idéal car ses quelques défaut y deviennent anecdotiques.

Pour avoir essayé une XLR, cette dernière fait payer ses améliorations par une hauteur de selle accrue, et n’apporte rien de mieux en parcourt urbain, sauf peut-être, pour celles qui en sont pourvues, le plus du frein à disque.

Si l’envie d’emmener une passagère se fait jour, la XR est en retrait par rapport à la XLS dont l’abscence de saccoche bénéficie à la longueur de selle. Toutefois, le vaillant petit-mono, vous permettra de ramener la demoiselle chez ses parents, si elle ne craint pas de se serrer à votre large dos…  Pensez simplement qu’alors vous ne disposez que d’une boîte à 4 vitesses!

Mais retournons à la campagne, la XR est quand même une TRAIL, et trés vite l’appel du hors bitume se fait sentir.

« Chic, un petit chemin, gaz! », et bien il vaut mieux n’y pas rentrer trop fort, ce n’est pas une CRM! La foruche se montre trés vite trop souple et se tord dans tous les sens, quand à l’arrière il reboncit et se ballade de droite à gauche. Ce peut être de nature à calmer les ardeurs du néophyte, mais ça peut aussi accroître la « banane » du vétéran. En revanche au rythme de la balade, c’est un pur régal dans une grande discrétion, trés utile en ces temps de législation Vichyste.

Et si le sentier devient sous-bois, il est toujours trés aisé de tournicoter autour des arbres sans même jamais caler. De plus le petit mono, donne une excellente motricité, permettant de ne pas craindre les « petits » bourbiers, avec comme limites que celles des pneumatiques.

J’ajouterai, qu’il ne faut pas oublier de regarder sa montre, car si le temps paraît court à son guidon, la XR ne vous faciltera pas le retour de nuit! Si son phare positionné plus haut que sur la XLS, éclaire un peu moins le garde-boue, le circuit en 6 volts est vraiment d’un autre âge, même si l’alimentation directe par l’alternateur du projecteur, en améliore la prestation comparé à une routière de la marque avec son système « tout batterie ». 

 

dscf8163.jpgENTRETIEN

Si depuis les CB 125 S, la solidité du Mono est proverbiale, elle nécessite un minimum d’entretien pour se confirmer. Ainsi, l’on veillera particulièrement à de fréquentes vidanges, avec une huile de bonne viscosité. L’idéal est une 15W50 semi-synthétique, mais pour les économes une base minérale en 20W50 convient parfaitement en respectant des intervalles de 1500 à 2000 kms. Tous les 10000 il faut procéder au nettoyage de l’épurateur centrifuge qui concentre les impuretés dans une petite cloche située derrière le carter d’embrayage. Attention, cette opération trés souvent négligée peut entrainer un colmatage du circuit de lubrification qui sera en premier préjudisiable au haut moteur et au paliers d’arbre à câmes et de vilebrequin. La chaîne de distribution doit être régulièrement retendue selon la même périodocité et dès qu’elle se fait bruyante. A défaut elle prend un jeu excessif entraînant son usure prématurée et celle des patins qui la guident, sans compter le grignotage de l’alu qui l’entoure. Pour preocéder, il suffit de faire tourner le moteur au ralenti à chaud et de desserrer le contre écrou situé à la base du cylindre d’attendre quelques secondes et de le resserrer. Il se peut que cela reste bruyant en raison de l’avachissement du ressort du tendeur, dans ce cas avec une petite vis  de 4,5mm vissée dans la tige du tendeur (en enlevant le bouchon avec une clé de 10mm) l’on peut l’aider à remonter.

L’allumage CDI ne demande rien pour autant que les réglages d’usine n’aient pas été altérés, il arrive toutefois que l’avance centrifuge avec l’âge soit un peu déficiente. Le carburateur, ne demande quant à lui intervention qu’en cas de disfonctionnement.

Dans de telles conditions, il est tout à fait envisageable d’atteindre un kilométrage honnorable avant d’avoir à ouvrir le bouilleur (entre 30 et 40000 en principe). Deux éléments mousse du filtre-à air sont à nettoyer « quand ils sont sales » et pis c’est tout…

xrgarigue.jpg

Pour ce qui est des freins, il ne faut pas hésiter à les dépoussiérer chaque fois que l’occasion se présente, et les machoires devront être remplacée tous les 15000 kms environ, pour que le freinage fasse au moins illusion. La longue chaîne secondaire est rarement de qualité, elle nécessite un réglage de sa tension tous les 500 kms avec graissage. Son remplacement se fera au environ des 10000 kilomètres ce qui est une bonne occasion de raccourcir la démultiplication finale de 14/47 à 14/52 beaucoup plus adaptée, afin de rendre quelque utilité au 6ème rapport. Les coquins pourront même opter pour un pignon de 13 dents histoire de grapiller de la pêche.

Il ne faudra pas oublier de vidanger la fourche en n’hésitant pas à mettre un peu plus d’huile que les 150 ml indiqués (160 pour les modèles postérieur à 1981). Les ammortisseurs arrières sont assez durables.

dscf8164.jpg

Pour être tout à fait complet, il faut penser à vérifier l’état de la batterie sur les premières XR (sans compte-tours) car lui échoit le rôle de régulateur de tension (!) qu’ele ne peut assumer qu’en parfait état. Ce rôle provoque en plus une baisse quotidienne du niveau d’eau, il conviendra de faire l’appoint à chaque tension de la chaîne, pour y penser. Car en effet, si elle se mets en rideau, ce sont les ampoules qui claquent, et les 6Volts ne courrent pas les champs de nos jours. Cette batterrie ne coutant qu’une quinzaine d’euros, ne pas hésiter à en avoir une d’avance. Pour finir, et pendant que le cache latéral droit est sorti, une petit coup de pompe à graise sur l’axe du bras-oscillant ne mange pas de pain…

 

 

 

dscf8163.jpgCONCLUSION 

Plus de 30 ans après sa sortie, la 125XR propose l’archétype de la moto de collection utilisable au quotidien. Sans doute les XLR ultérieures se sont améliorées tant au niveau du chassis, de l’electricité et (surtout!) du freinage, mais les meilleures motorisations restent celles antérieures aux années 90.  

En effet, la sévérisation des normes de pollution, en particulier sonore, on fait perdre quelques poneys au vaillant petit- mono. La qualité de fabrication, et surtout de finition a également fait les frais de l’Européenisation de la productioon (Italie, Espagne), même le 6 ème rapport a fini par rester au Japon! Et je ne parle pas des récentes XR125L qui aroseront l’an 2000 en récupérant le moteur culbuté de la CG (!) 

J’AIME:

-LE LOOK « D’UNE EPOQUE »

-LA PROXIMITE AVEC LA XLS (pièces détachées)

-LE MOTEUR DANS LE COUP.

-L’USAGE QUOTIDIEN VRAIMENT ENVISAGEABLE

-LA POSITION DE CONDUITE ET LE CONFORT

-LE COTE « PASSE PARTOUT »

-L’APPEL A LA BALLADE

-LA CONSO ET L’ENTRETIEN

J’AIME PAS:

-LE FREIN AVANT

-LE MANQUE DE RIGIDITE DE LA PARTIE CYCLE

-LA DEMULTIPLICATION FINALE D’ORIGINE

-LE CIRCUIT ELECTRIQUE EN 6VOLTS

Facile à vivre simple et économe, la XR rend agréablement service, avec une touche d’originalité qui fait défaut à sa soeur XLS.

Elle représente une époque: celle des premiers émois d’adolescents motards vers le rêve d’évasion et de liberté aujourd’hui désuet dans une socété étouffée de résignation « responsable ».

Alors si vous êtes, comme moi rêveur, rêvez!

xr1500r1.jpg

dscf8163.jpg!CASSE!

Quand on achète une machine à l’historique inconnue, il arrive d’avoir des surprises! C’est ce qui est arrivé à ma ravissante XR. Il est vrai que j’ai un peu péché par excès d’enthousiasme car elle respirait plutôt bien la bougresse. C’est un tel plaisir pour moi que de la retrouver que j’en ai oublié un des fondamentaux de l’achat d’une occasion: le RODAGE!

Tout à comencé avec cette fuite au collecteur d’échappement, pour la circonscrire j’ai resserré les deux écrous fermement, ça  a résorbé la fuite, mais comme j’ai serré comme un bourrin, au bout d’une centaine de kilomètres, un des deux goujons a cassé net au raz de la culasse (!). J’ai essayé de bricoler mais ça a donné une grosse fuite. J’ai continué à rouler et puis j’ai fais un jolie serrage!

Donc séquence démontage:

 

partiecycle.jpgQu’elle est triste sans son moteur…

moteurouvert.jpgLe voilà sur l’établis..

pistonhaut.jpg Le piston n’a pas mangé de la soupape.

 

pistonav.jpgEn revanche, il est marqué de traces d’amorce de serrage. Et la bièle présente un point dur assorti d’un jeu considérable AÏE!

cylindre.jpg

Heureusement la chemise est à peine marquée et reprendra des couleurs avec un bon coup de 400. Ayant récupéré un moteur en pièces chez un copain (merci Etienne!), je vais le refaire à neuf.

Un piston d’origine trouvé sur EBAY, côte réparation 0,25 avec un jeu de segments idoïne, montage des meilleures éléments de distributions en ma possession et le moteur offert par mon copain Etienne est venu prendre place dans le monstre.

 

s73f3553.jpg

Le voici monté, j’ai du changer le couvercle de la pompe à huile afin de mettre le carter XR dépourvu d’entraînement de compte-tours.

s73f3552.jpg

Ca tourne!


txav007.jpg

Non ce n’est pas une machine à vendanger, juste un XRiste qui a la banane et qui est en train de se dire qu’une fois le moteur rénové en place, il se pourrait bien si son pouvoir d’achat n’est pas trop Fillonisé qu’il je refasse également mon autre moteur en le kitant en 165 cm3. De toutes façons, ma carte gries stipule MTT2 ce qui veut dire que je dépasse le 34 chevaux, alors…

 

TELLE QUE JE LA VOULAIS!!!!


Après un rodage scrupuleux d’un millier de kms, j’ai pu passer à un mode de conduite crapuleux. Mais il me manquait, ou plujtôt il y avait une dent de trop à la sortie de boîte, car le sixième rapport demande encore de l’élan pour poursuivre l’ ascenssion du tachimètre. Certes avec la couronne de 51 dents, il y a un mieux, mais le pignon de 13 dents ne sera pas de trop.  Le 14 ira remplacer avantageusement le 15 detns de la TWIN. Ah époque bénie où les constructeurs recherchaient le km/h de plus que la concurence et imposaient la position limande aux motards.

Donc me voilà avec un XR comme à l’époque. Sauf que celle de mes 17 ans avait les prolongateurs à air et le bras oscillant BARIGO. S’il me faut bien renoncer à ce dernier vraissemblablement introuvable, les prolongateurs à air doivent être accessibles. Et c’est une fois de plus sur EBAY (pub gratuite) que j’ai trouvé ça   

KGrHqJnwE9elp87DHBPpqHsYlcQ60_12-300x225*

Et comme il y a un Dieu pour les branleurs, v’la t’y pas que le vendeur se séparait aussi des prolongateurs d’ammortisseurs AR!

KGrHqRn4E9c+KocJhBPpqDmu0Q60_12-300x225

N’écoutant que ma faiblesse, je me suis laissé tenté, pour un total de 20 euros, j’aurais eu tord non?

Le montage étant d’une grande aisance il ne m’a fallut qu’une heure de boulot pour installer tout ça.

Et voilà!

XRrehaussee-300x225

Impressionant quand même, mais plutôt efficace en tout terrain.

txav003.jpgphoto-300x224

 

Avant                                                                                         Aprés

 

 

 

 


  1. serge écrit:

    Bonjour,
    après un ty 125 moto de mes rêves de gosses, je lorgne sur la xr 125, merci pour ce site

    Citer | Posté 16 octobre, 2011, 18:26
  2. pierre84 écrit:

    Bonjour,

    Moi pareil, j’ai acheter cette moto a 47 ans alors qu’elle me faisait rever a 17 ans.
    bravo pour cet historique de la XR.
    je crois qu’on est sur le meme forum des timono’s

    Citer | Posté 25 novembre, 2011, 19:07
  3. patrick écrit:

    comme toi j suis sur le chemin de mon passé,250xls,750 gpz 1000 fzr mais aussi bb-peugeot,rallye ,sx5 gt10,103 sp,etc etc sont dans mon garage …
    page 400 de mon blog,il y a le sommaire !!
    continue surtout

    Citer | Posté 10 décembre, 2011, 13:56
  4. matteo écrit:

    bonjour , je viens de decouvrir votre site en recherchant des pieces pour un 125 XLR de 1985 en 12 volt et suis tres content de voir qu’il y a des inconditionnels de cette bécanne ,qui est un engin formidable , dommage que je ne puisse pas le remettre en etat (frais trops onéreux) le moteur tourne mais les vitesses ne passe pas ??? sinon le reste est nikel. si toutefois une personne est interresser ! qu’il me le fasse savoir .mon tel est 0613717257 et je reside dans le 06. bonne journée a tous .cordialement matteo

    Citer | Posté 31 juillet, 2012, 10:04
  5. rv80gs écrit:

    Merci de votre interet, je vous recommande les trois excellents forums dédiés à nos Timonos faciles à trouver par GOOGLE.

    @+RV

    Citer | Posté 12 août, 2012, 20:38
  6. eddy écrit:

    bonjour
    merci pour votre site qui a remis à jour mes souvenirs.
    je viens de rejoindre le clan des possesseurs du 125 XR.
    je possède carnet d’entretien et docs de l’époque si besoin de renseignements…
    Merci de m’indiquer si vous avez une bonne combine pour remplacement du silencieux.montage origine privilégié.
    Merci

    Citer | Posté 19 avril, 2013, 10:50
  7. rob360 écrit:

    Hello,

    This is a very good blog about the Honda XL 125 S. I like it a lot.
    I am from Spain and I bought a Honda XR 125 1980. The problem is that here in Spain they need a ECE-Homologation for this bike to be registered. Without the this Homologation-number it is impossible :( .

    Do you have any idea where to get the ECE-Homologation for this bike?
    Thank you very much!

    rob

    Citer | Posté 2 octobre, 2014, 11:12
  8. huart écrit:

    Sa y est de retour chez moi je suis nouveau acquéreur de la celebre 125 xr jai deja fet 2 ou 3 tours avec elle est vraiment genial mais je nest pas trouvez de forum dédiée a elle a oui je suis dans le 65

    Citer | Posté 4 octobre, 2014, 20:30
  9. rv80gs écrit:

    Bonjour il existe deux forae:

    http://www.honda-125xl.com/forum
    et
    http://honda-125-sl-xl-cbs.actifforum.com/

    Amitiés Motardes.

    RV

    Citer | Posté 5 octobre, 2014, 8:51
  10. Théo écrit:

    Bonjour,

    Tout d’abords, merci pour cette article intéressant et fort instructif sur l’histoire de la 125 XR.

    Serait-il abusez de votre bonté que de vous demander si il est possible que vous m’envoyez par mail, les publicités d’époque Honda 125 XR et XLS utilisé dans votre sujet ? Cela ferais une super base de documentation pour la restauration de ma XRF et accessoirement une belle déco dans mon atelier.

    Merci d’avance.

    Théo : skaterider57@gmail.com

    Citer | Posté 6 octobre, 2014, 0:37
  11. rv80gs écrit:

    Normalement ces images sont disponibles sur le blog, il suffit de cliquer dessus.

    @+RV

    Citer | Posté 6 octobre, 2014, 7:14
  12. Emile écrit:

    Bonjour,

    J’espère toquer à la bonne adresse en demandant sur ce blog où m’est-il possible de trouver un feux arrière, avec le support de plaque d’origine pour le modèle de 1981 ?

    Merci d’avance

    Citer | Posté 30 avril, 2015, 17:39
  13. rv80gs écrit:

    Bonjour Emile!

    Sur la mienne j’ai eu la chance de l’avoir quand je l’ai acheté, mais je n’en ai pas d’autre. Il est possible d’en trouver sur EBAY ou LE BON COIN, j’en ai trouvé un pour un copain il y a quelque temps.

    Bonne recherche.

    Citer | Posté 30 avril, 2015, 17:50
  14. Dubu écrit:

    Bénéficiant du dernier stage possible pour passer le A1 avant sa disparition, j’ai acheté en 80 la seconde 125 XR livrée à Limoges.
    AVERTISSEMENT: Les prolongateurs AV de fourche et AR de boudins, c’est bien pour le look de la moto quand on est ado, et pour mon mètre 87 déjà à l’époque…
    CEPENDANT, DANGER pour le cadre !
    Et en plus, en démontant le cadre cassé, faire attention à la direction !!! Il n’y a pas un système de billes enchâssées dans un roulement (comme sur un DTE Yam ?), mais des billes indépendantes tenues par la graisse… Et leur replacement (si on les retrouve toutes) n’est jamais identique (usure des billes) = direction lourde à la sortie !!!
    Sinon, QUE DU BONHEUR, et même il y a peu, l’acquisition d’un 650 Dominator de 91, rouge comme la XR, dans l’esprit d’une certaine logique !
    Vive HONDA

    Citer | Posté 29 octobre, 2015, 15:55
  15. lolo le dessoudeur écrit:

    Bravo et merci pour ce joli blog aussi bien écrit que fourni…

    Citer | Posté 3 décembre, 2015, 23:52
  16. Jeff écrit:

    Merci, que de bon souvenirs.
    La mienne a été volée à Paris dans les années 84 à Paris .. comme la XLS 125 juste avant. Cette souplesse de moteur, du bonheur.
    Je viens de décider de m’en racheter une 250 ou plus. Merci pour ce site.
    Jeff

    Citer | Posté 21 avril, 2016, 22:12
  17. Yves écrit:

    Bonjour
    J’ai moi aussi des prolongateurs de suspension AV et AR sur ma 125 XLS.
    Bonne continuation.
    Yves

    Citer | Posté 15 janvier, 2018, 12:17
  18. rv80gs écrit:

    Yves said:

    Bonjour
    J’ai moi aussi des prolongateurs de suspension AV et AR sur ma 125 XLS.
    Bonne continuation.
    Yves

    Je viens d’ailleurs de rabaisser l’arrière, c’est plus facile pour la balade et la direction est plus stable.

    Citer | Posté 15 janvier, 2018, 12:37
  19. Michel Dos Santos écrit:

    Wouah la vache , un témoignage unique ! j’ai une XR de 1982 avec moins de 5000 km mais je n’ai pas la carte grise , quelqu’un aurait-il quelque chose ?

    Citer | Posté 17 août, 2018, 0:04

Laisser un commentaire

Saison de Formule One 2007 |
LA MARAUDE |
sera1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'équipe des rallyes routie...
| o0513ph0o
| r2087amburestauration