Le blog de mes passions



BMW R75/6

BMW R75/6 dans MOTOS image3-300x224


rv75_6-225x300 dans MOTOS   Aspirant quinquagénaire, le démon-de-midi prend chez moi un aspect assez iconoclaste. Si, bien sûr, la passion des femmes m’habite (!) depuis l’adolescence, elle trouve dans mon environnement délicieusement sur-féminisé (Valérie et les trois filles) l’assouvissement le plus abouti. Tout jeune, en revanche, et bien avant que d’avoir compris que les filles étaient bien plus que des garçons « sans-zizi », j’ai eu envie de monter sur des MOTOS.

J’en ai donc possédées plusieurs, mais j’ai toujours regrettées celles que j’avais laissées partir pour faire place aux nouvelles. Je parle des motos bien-entendu!

Ainsi après avoir retrouvés le « pétarou » de mes 14 ansrvallye.vignette ainsi que les 125 de mes jeunes acnés,twin.vignettetxav003.vignette il fallait compléter.

Certes ma glorieuse 80G/Sbing32.vignette  est mienne depuis bientôt trente ans et ne fût pas abandonnée lors de l’achat de la 1150 éponymemy1150gs.vignette, mais je me dois de bien commémorer, tant mon demi-siècle, que les trois décennies passées à son large guidon.

Ainsi, il était justice de retrouver celle que j’avais du abandonner fin 1982 pour ne plus quitter la 800 « Gelände/Strasse ». J’ai nommé la BMW 75/6. 

75_6_76

 

Prise ici peu avant la douloureuse séparation, elle ne m’a jamais déçu, bien au contraire! 

Fruit d’une forte incitation paternelle, refusant de me voir sur la 500XLShondaxl500sb.vignette  que je convoitais (un trail déjà!), en raison de deux séjours à l’hôpital consécutif à l’utilisation aléatoire de ma 125XRweelxr.vignette, je me suis retrouvé BMWiste à 18 ans!

RV75_6irl-300x201RV756-300x300

Ainsi  pendant deux ans et quelques 20000 kms, elle me mènera tant au travail que dans mes loisirs avec comme point d’orgue une virée au « BOL ». Ce que je retiens de cette machine c’est le grand écart qu’elle était capable de faire entre la moto douce, confortable et pépère, et la redoutable efficacité de son comportement tant en tenue de route qu’en couple-moteur qui permettait de s’extraire des virage avec une jubilatoire vigueur.

En cela, et bien que nettement moins performante que la 90/S du frangin 90s.vignette, dont je fis usage parallèlement sur pas loin de 10000 kms, j’ai indiscutablement préféré la 3/4 à la 9/10 de litre.

Ainsi le projet de revenir à la 75/6 germât en mon esprit, mais sur une perspective indéterminée. Alors que je venais de mettre à jour mon blog après la finalisation de la mission « 125XR », sans vraiment grande conviction, je lance une recherche « R75/6″  sur un site d’annonces connu pour la bonté de son angle, et je la vois apparaître sur cette photo « sortie de grange »:

 0969037503

Les coordonnées de l’annonceur me firent sursauter: « BOXER GARAGE MOTO »  http://boxergaragemoto.fr/fr/  

Mon mécano!!! Cachottier de Nounours, j’y étais dix jours avant pour remplacer les dutites de frein de la 1150GS, et elle n’y était pas cette verte émeraude!!!

 

Après avoir honteusement extirpé le conjugal consentement à ma petite Valérie au motif de la sanctification jubilaire de son époux, je me suis rué sur le téléphone comme un électeur de Gauche à un meeting de Mélenchon.

« -Allo docteur Nounours?

-Oui

-C’est à toi cette 75/6?

-Bé oui, je viens de la ramener d’Angleterre.

-Je la veux!

-Houlà, elle pas prète pour tout de suite!

-M’en fous il me la faut dans un an.

-Ah bon, on va s’en occuper.

-Vendu! »  

 

0964553120

Sans attendre, j’ai ainsi parcouru le WEB à la recherche d’éléments manquants, indispensables sur une machine venant d’outre-Manche,  comme un optique de phare « circulation à droite » et un compteur en kilomètres, mais aussi « revivals ». La chance et la générosité d’un certains nombres de vendeurs beinveillant m’ont permis de rassembler déjà pas mal de choses:

-Compteur.

-Caches latéraux.

-Sigles 750cc refabriqués au USA.

-Un porte KRAÜSER avec porte-paquet (les KRAÜSER de l’ancienne ayant été conservées depuis 30 ans!)

-Les catadioptres de fourche, ainsi que le coussin protège guidon, dont la mienne était pourvue.

-Une bulle de tête de fourche « S », importée d’Angleterre. 

La voici ci-dessous, elle n’a pas encore beaucoup avancé, mais j’ai replacé les éléments de guidon et présenté mes caches latéraux (ici avec une réplique du « 750″ scanné sur du papier photo autocollant.

 

 NOUNOURS10022012-0041

 

Les carbus sont revenus de rénovation, et les silencieux (occasions d’origine) sont là. Elle est ici sur la table d’opération, bientôt la mécanique va reprendre vie.

photo29092012-300x224

Ca pète! Je suis comme un gosse. Si si…

Premiers tours de roue le 6 octobre 2012

Vidéo des premiers tours de roues: 

Image de prévisualisation YouTube

Ca y est le grand jour est arrivé je suis allé la chercher!!!

Pour diverses raisons, il a été plus sage de la ramener en remorque, Nounours me laissant le soin de la mise au point finale. 

Enlevement de la bête.

Encore pas mal de boulot, mais le tête de fourche est monté.

Amarrage sur la remorque.

img_0363-300x199

Et la voici à la descente de la remorque, il reste de quoi faire pour le WE. Les accessoires sont rassemblés, y’a plus qu’à…

img_1871-300x200

Liste des opérations du WE:

-Vidange et nettoyage du réservoir et des robinets. Peinture de la partie supérieure.

-Montage d’un réducteur sur le silencieux gauche de 40mm à 38mm.

-Echange du tachymètre pour celui en kilomètres/heure

-Dépose du tête de fourche, peinture et remontage.

-Pose du filet blanc.

-Fabrication du faisceau, montage et branchement de la montre et du Voltmètre.

-Montage du pare-cylindre et des longues-portée et branchement. 

-Pose du coussin de guidon et remontage des rétroviseurs.

-Echange clignotant ARG.

-Montage du porte-Bagages avec sacoches KRAUSER (celles que j’ai gardé 30 ans après la vente de ma 75/6 originale!!!)

img_0349-300x224

Il reste du nettoyage et de la mise au point moteur, mais ça roule. De l’essence plein la chaussure mais ça roule et plutôt bien…

Plutôt bien mais pas longtemps! Au bout d’une cinquantaine de kilomètres parcourus dans le coin, alors que j’avais contenu la fuite au carbu gauche, j’ai eu ce samedi matin l’idée d’aller la présenter à mon pote Ashkan, dans l’idée de m’en jeter un.

Starter, ça tourne, je stabilise et laisse chauffer. J’attrape le casque et les gants et j’enfourche ma verte monture. Au moment de passer la première, un clic clic se fît entendre à mon oreille droite. Je me rassure partant du principe bien connu attestant que: « les culbuts c’est comme les gosses, c’est quand on les entend pas qu’ils font des conneries. » J’embraye et le clic-clic devient un clac-clac simcahorizonesque qui me fait prestement couper le contact. Je dépose immédiatly le couvre culbuts du côté en cause et découvre avec stupéfaction que le ressort de la soupape d’admission est cassé!!!img_0384-300x224 

 

 

 

 

 

 

 

Retour chez BOXER GARAGE!

A près déculassage du côté droit, rodage de la soupape « comme neuve » et remontage ça tourne impec. L’opération nous aura permit de constater que le moteur a probablement été refait jadis avant l’arrêt prolongé qui a sans doute causé l’avachissement et la détérioration du ressort. 

img_0385-300x224

 

 

 

 

 

 

 

 

De retour à la maison, j’entreprends dès le lendemain une nouvelle balade: 49,5 kilomètres de pur bonheur, ce moteur est gorgé de couple avec un comportement beaucoup plus « sur l’allonge » que celui mon 80G/S plus vif mais moins rond. Je mesure là l’influence du volant moteur « lourd » de la série 6. 

49,5 kilomètres donc qui m’amèneront à 8 kilomètres de chez moi, où à l’occasion d’un freinage (expression trés relative avec le simple disque d’époque pire que le Brembo de la G/S), un bruit de ferraille suivi d’un clac clac se firent entendre, côté gauche cette fois. Retour à la maison sur la remorque sous les quolibets de ma Camille de fille, venue à mon secours. Après dépose du cache-culbuts gauche je découvre le ressort de la soupape d’échappement cassé à son tour.

img_0389-300x224

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc retour à NIORT, mon épouse dira: « depuis que tu as cette moto, elle aura fait plus de kilomètres sur la remorque que sur la route. »

Donc réouverture pour changer la soupape d’échappement, légèrement tordue, par une récente de récup, remontage et retour aux phases d’essais. Renseignements pris, une corrosion des ressorts de soupapes en serait la cause. Cela vient d’une longue période sans tourner, et les ressorts cassés étaient visiblement piqués. Comme d’ailleurs celui de l’admission droite qui bien qu’entier présentait une déformation inquiétante. Je l’ai donc remplacé.

J’ai vérifié avec application  l’échappement côté droit que je n’avais pas changé lors de la première intervention, son aspect est normal et aucune corrosion n’est apparente, on verra bien. Et voilà!

img_0403-300x224

Après une visite de présentation chez mon ami Jean-Claude VOGEL, celui-ci n’a pu retenir son envie de me la régler aux oignons.

img_0451-300x224

C’est le pieds, quel agrément, une vrai thérapie de couple!!!!

 

img_1873-300x200

La Banaaaaannneeeeee!

 

 


  1. FOA écrit:

    Bonjour,
    J’ai hérité d’un BWM R75/6, mais la carte grise avait été volée et pour obtenir un duplicata, il faut connaitre la puissance administrative. Avez vous des infos car impossible de trouver cette info sur le net.
    Merci par avance de votre aide
    Eric

    Citer | Posté 18 mai, 2015, 10:47
  2. dupont écrit:

    7CV

    Citer | Posté 11 juin, 2015, 10:16

Laisser un commentaire

Saison de Formule One 2007 |
LA MARAUDE |
sera1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'équipe des rallyes routie...
| o0513ph0o
| r2087amburestauration