Le blog de mes passions


« | Accueil | »

MOTO-GUZZI CALIFORNICATION!

Si comme le disait Freud: « Le bonheur est un rêve d’enfant réalisé à l’âge adulte », réaliser ses rêves d’enfants en est un des plus sûrs moyens de l’atteindre! Ainsi, si ce fût bien une MOTO-GUZZI qui fît de moi un dingue de motos -feu mon père me traitait souvent de motosexuel- pour le restant de mes jours.

Je m’en souviens comme si c’était hier de cette V700. Agé de 7 ou 8 ans, j’avais accompagné mon Papa faire une course chez un de ses clients, petit fabriquant de chaussures de l’agglomération Bordelaise tel qu’il en existait encore en ce début des années 70. Elle était là garée derrière la porte cochère, d’un blanc immaculé. Sans doute avais-je déjà vu des motocyclettes mais la plupart étaient alors des Mobylettes ou des Utilitaires Françaises des années 50 qui ne m’inspiraient rien qu’une infantile sympathie. 

IMG_1159

 

 

Je restais là immobile à contempler cette apparition, et il fallut à mon père faire montre d’autorité pour me faire regagner la 504 qui devait me ramener à la maison et aux réalités des culottes-courtes. Je « savais » que dès lors, la Moto avait pris place dans ma vie et que ça durerait. La HONDA CB750 commençait à se répandre dans les rues de nos villes, mais c’était cette V700 qui m’avait illuminé, au point de nommer le hamster consécutif à une bonne note « GUZZI »!

Revendiquant inévitablement l’achat de modèles réduits liés à ma passion récente, les livres furent serrés sur l’étagère de ma chambre pour faire place aux Mercury et Politoys dont inévitablement les V 7 Spécial et V7 Sport qui lorsque j’en découvris l’existence dans la revue MOTOCYCLISME me firent les désirer pour plus tard… 

PolitoysV7spécial POLISTIL-POLITOYS-GT50-MOTO-GUZZI-V7

 

Beaucoup plus tard. Les années passèrent mais ma passion s’affirma. Rares étaient les Moto-Guzzi sur les trottoirs de la ville et si je sus que le grand fils d’un copain de mon père -qui m’avait fait faire mon premier tour en passager sur sa CB350- avait acheté une 850GT, je n’eûs, ni l’occasion de la voir et encore moins de renouveler l’expérience de la HONDA 350. Ainsi grandis-je  agrémentant mon ennuis de désormais cycliste en quémandant auprès des relations de ma famille l’usage de la selle passager de quelques Yamaha ou Suzuki fréquentes à l’époque et même d’une divine 750 four dont l’émotion d’avoir roulé à 140 km/h hante encore mes nuits.

Même si je sus qu’il existait des 125 Stornello ma période 125 se passa sur HONDA 125T et XR suivi d’une MZ en attente du permis. Malgré la visite régulière de l’accordeur du piano maternel, juché sur sa 850 T3 California, j’avais à l’époque un peu oublié la GUZZi et par mimétisme familial -mon frère aîné ayant remplacé sa R75/5 par une R90S- ce fût une BMW 75/6 qui fût mon premier gros cube et mes vingt-ans se célébrèrent au guidon d’une R80G/S, nous étions en pleine époque du DAKAR et les GUZZI n’y brillaient pas…

Cependant, un de mes copains avait une redoutable 850 Le Mans et le court essai que j’en fis renouvela mon goût pour cette marque, plus tard un autre copain parlait tout le temps de sa 1000 G5 et je ne comprenais pas pourquoi il la laissait dormir derrière un tas de bois chez ses parents. Les années ont passé et par le bénéfice de la rencontre de mon ami Michel, Guzziste de son état, me fût proposé à l’adoption une merveilleuse CALIFORNIA II, objet du présent opus plumitif.

Calf2RV

 

 


Laisser un commentaire

Saison de Formule One 2007 |
LA MARAUDE |
sera1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | l'équipe des rallyes routie...
| o0513ph0o
| r2087amburestauration